• Deux systèmes planétaires d'exoplanètes Kepler 62 et 69  contiennent des planètes ressemblant à la Terre mais très éloignées. Elles ont été découvertes en 2013 grâce au satellite Kepler :

     Afficher l’image sourceAfficher l’image source

    Les scientifiques émettent des hypothèses quant à la formation de tornades dans ces planètes. Grâce à la méthode de Transit Planétaire. Cette méthode observe les variations de luminosité d'une étoile lorsqu'une planète du système planétaire de cette même étoile se place devant elle. Avec cette méthode on peut recueillir un certain nombre de données comme la masse de la planète et sa densité ainsi que sa composition atmosphérique. On observe le spectre de la lumière reçue et on voit quelles sont les radiations absorbées par la planète. Comme une espèce chimique n'est capable d'absorber ou émettre qu'une seule radiation de longueur d'onde précise. On découvre comme cela l'atmosphère des exoplanètes.

    Les planètes 62e ,62f  ainsi que d'autres exoplanètes, considérées comme ressemblantes à la Terre, sont à une distance avantageuse de leur étoile qui leur permettrait de posséder de l'eau à l'état liquide, ce qui est assez rare dans l'espace car pour obtenir de l'eau liquide il faut avoir une pression atmosphérique entre 1/1OO de pascal et 1000 pascals et la température (en Kelvin)  de la  surface de la planète doit se situer entre 290 et 650 Kelvin. C'est pourquoi pour respecter ces deux critères la distance des planètes avec leur étoile est capitale. Il est très rare que ces 2 contraintes soient respectées dans l'univers. 

    Afficher l’image source

    Schéma du "Triple point"

    Ces exoplanètes, en plus de contenir de l'eau liquide, ont une surface relativement ressemblante à la nôtre. Certaines même semblent avoir une atmosphère ressemblante. A partir de cela on en a déduit que des tornades au moins aussi intenses que celles produites sur Terre devraient se former. 

    Mais si sur Terre il y a cet axe d'inclinaison de 23° qui occasionne les saisons, il est possible que sur certaines de ces planètes cet axe d'inclinaison soit inexistant (donc de valeur nulle) et que par conséquent, il y ait une température stable toute l'année dans toutes les zones du globe, ce qui générerait davantage de tornades, puisque la circulation des masses d'air chaud et d'air froid s'effectuerait de la même manière tout au long de l'année, mélangeant constamment les masses.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique